Les voyageurs sans sommeil


Mes premiers pas vers l'improvisation et le jazz je les ai faits avec des musiciens qui jouaient régulièrement aux 7 Lézards.
Pour jouer avec eux j'ai commencé à composer des chants en utilisant le chiffrage des accords  comme dans le jazz. Ma connaissance de l'harmonie se limitait aux accords à l'état fondamental. Mais en changeant les intervalles à l'intérieur de l'accord j'entendais des couleurs étranges et fascinantes qui m'inspiraient des mélodies, des récitations chantées en italien et en français. Cela m'amusait beaucoup et je rêvais de mélanger les musiques que j'aimais, à savoir les Lieder, la musique baroque, les standards de jazz, l'improvisation.

 En 1996, j'ai enregistré Prima dell'alba avec Alain Jean-Marie, Steve Potts, Gilles Naturel, Michael Felberbaum, Stéphane Foucher, Souleymane N'Bodj.

Après la fermeture des 7 Lézards, j'ai essayé d'introduire plus de textes dans ma musique et Voyageurs sans sommeil est devenu un laboratoire  qui questionnait  les relations entre musique, théâtre, conte et poésie. Comment faire naître de la musique une théâtralité par la parole dramatique en mouvements, comment raconter nos émotions, par la musicalité des mots?
 
 

 

«Ce travail dégage une impression de création permanente, en action, qui nous entraîne dans un dépaysement constant. C’est du à l’originalité des musiques et du choix des textes, ainsi qu’au  travail d’expression de Morena Fattorini, utilisant toutes les nuances de la voix et ses timbres divers et dégageant une théâtralité forte.
Je me souviens de la place du silence qui est aussi une place pour le dialogue entre les artistes et aussi avec les auditeurs.
Cette démarche est profondément originale et ambitieuse, mais ces qualités ont leur corollaire : elles exigent de l’ouverture de la part du public et peuvent le surprendre.  Pour profiter de ce concert, il faut y entrer sans idées préconçues, sans à-priori et ne pas craindre l’aventure ».




Jean-Christophe Tailliez, directeur des Théâtres d’Ermont, souvenirs de nos Histoires musicales du 12 janvier 2014 à La Vieille Grille avec Amy Gamlen, saxophones, Paul Abirached, guitare et Morena Fattorini, voix et percussions.


Récital musique et poésie

 Depuis quelque temps avec la pianiste Djilia Maret nous préparons un récital de Lieder et mélodies (oeuvres de Britten, Mahler, Schubert, Schumann, Brahms), des improvisations à partir de poèmes (Dickinson, Trakl, Guidacci) et de pièces musicales de Takemitsu et Kurtag.

 

 

 

 

 

 

 

09 Little study, due voci e variazioni
00:00 / 05:25
01 Neve (impro 5)
00:00 / 04:24